Comment se finance une mutuelle Santé collective en entreprise ?

Considérant le système de financement de la mutuelle de santé collective en entreprise, chaque employeur a plusieurs moyens de la mettre en place en fonction des régimes de contrats qu’elle établit avec ses employés.

Mutuelle en santé collective comme stratégie d’incitation

Considérant les contraintes budgétaires et biens d’autres paramètres notamment les innovations surtout la popularité, l’employeur peut garantir à hauteur de 25 à 35 %  de la cotisation à la mutuelle santé collective des employés de son entreprise. Pour un détail supplémentaire, retrouvez le ici.

Il est noté un libre choix, mais cela peut prendre une tournure de motivations pour inciter les employés. En effet, l’entreprise se dirige vers les « contrats adaptés » qui fixent un plafond qu’aucun patient (employé) ne peut dépasser. Ceci concerne également les employés admis à la retraite tout comme ceux qui finissent leur contrat de travail avec l’entreprise. Dans ces conditions, la mutuelle en santé collective a une durée temporaire.

L’employé au cœur de la mutuelle santé collective en entreprise

En fonction du système et /ou du régime de contrat, un ou des groupes d’employés peut s’organiser, bien sûr sous la responsabilité de l’employeur pour souscrire à la mutuelle en santé collective. Cet état de choses est actuellement en vogue surtout dans le contexte actuel, ou les employeurs optent plus pour des contrats à durée déterminée ou des stages professionnels qui débouchent sur des contrats freelances.

Dans ce modèle de la mutuelle santé collective  en entreprise, l’employé, surtout dans le cas de la démission, se voit strictement désavantager lorsqu’il ne se trouve en bon terme  avec l’employeur. Dans tous les cas, le risque est plus élevé et l’assureur part avec la plus grosse part.

Le plus idéal, revient à l’entreprise de porter la garantie de la mutuelle santé collective en entreprise et de la prendre comme un levier d’incitation des employés.